Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dewi Brunet x Ana María Gómez : Entre savoir-faire et technologie, designer et artisan explorent le plissage textile

Dewi Brunet est artisan plieur. Autodidacte, il pratique le pliage depuis plus de quinze ans qu’il considère comme une technique, un moyen d’expression et un champ de recherche pluridisciplinaire. En 2022, il collabore avec la designer textile Ana María Gómez. Elle aime expérimenter les dimensions visuelles, tactiles et spatiales du textile. Ensemble, ils vont explorer les possibles du plissage textile.

Le plissage, une technique ancestrale

Le plissage est une technique d’ennoblissement textile consistant à plier le matériau pour lui donner une mémoire de forme. Cette pratique remonte à l’Egypte antique. Un développement plus conséquent apparaît au XVIIIe siècle avec la découverte de nouvelles techniques de fabrication. Cet artisanat est aujourd’hui en déclin. Il ne reste que quelques maisons d’artisans qui travaillent majoritairement pour la haute couture. Les avantages du plissage textile sont pourtant nombreux : mémoire de forme, optimisation des matériaux, capacité de déploiement… sans parler des esthétiques uniques apportant motifs, volumes et textures aux textiles.

La collaboration a débuté avec les tissages en alpaga conçus par Ana María. L’utilisation de matière naturelle est inhabituelle pour le plissage textile qui privilégie le synthétique pour conserver la mémoire de forme du tissu plié. Ennoblis par les techniques de plissage de Dewi, les tissages s’en retrouvent transformés, leur offrant de nouveaux rythmes et volumes.

Transposer le manuel au numérique

Les méthodes de fabrication des plissées restent majoritairement manuelles, souvent confectionnées à l’aide de moules à plisser en papier emprisonnant le tissu puis passé dans une étuve. Un large champ reste à explorer avec certaines machines numériques. Plutôt que d’opposer artisanat et industrie, ils ont voulu explorer à une échelle locale la possibilité d’allier intelligemment la main et la machine.

Le Texlab de Liège, premier fablab en Belgique spécialisé en textile, disposant de machines et de savoir-faire unique a été une ressource évidente pour faire avancer cette résonance. La collaboration s’est alors concentrée sur un travail de recherche autour du métier à tisser Jacquard TC2 pour explorer de nouvelles façons de produire du plissage textile. L’objectif était alors de profiter des avantages spécifiques de cette machine pour créer, grâce à des tensions spécifiques, un “plissage automatique”. L’avantage est d’éviter les étapes de moules en papier et étuvage et de découvrir de nouvelles manières de produire du plissage.

En partant de la matière et de la technique plutôt que de l’objet ou d’un besoin, l’objectif de ce projet était d’explorer de nouvelles voies innovantes de fabrication pour le design. Cette recherche et développement est cruciale pour se réapproprier des savoir-faire de manière artisanale, en utilisant les technologies actuelles. Un beau projet à suivre…

Cette collaboration a eu lieu dans le cadre de Duos en Résonances, un projet imaginé et encadré par Wallonie Design, réalisé avec le soutien du Fonds SofinaBoël pour l’Education et le Talent, géré par la Fondation Roi Baudouin. 


Contacts :  

dewiorigami.com

anamariagomez.me

Photos :  

©Héloïse Rouard – Ultra Vagues

Articles liés

Automation & Robotics, leader mondial, recourt depuis 2010 au design et se démarque !

JOA : un univers tout en courbes

Mobitec : l’alliance réussie entre qualité et quantité