Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Prix Tremplin 2023 : des projets de fin d’étude récompensés

Chaque année, BeCraft récompense par le Prix Tremplin de jeunes diplômé·es dans le domaine du design et des arts appliqués, issu·es d’écoles d’art en Wallonie et à Bruxelles. Par cette initiative, le Prix Tremplin entend encourager le talent, la créativité et la curiosité des acteur·rices de la scène artistique de demain.


En 2023, 13 diplômé·es ont été sélectionné·es par un jury d’expert·es  et de représentant·es  d’institutions partenaires (CID – Centre d’innovation et de design, Fondation Mons 2025, h-e-c-t-a-r-e, Job’In Design, Maison du Design, WBDM – Wallonie Bruxelles Design & Mode). Leurs travaux s’illustrent dans le domaine des Arts appliqués d’expression contemporaine : design, mobilier (intérieur et urbain), stylisme, reliure, céramique, bois, textile, bijou, verre…  Les lauréat·es se sont vu·es décerner des bourses de soutien et des Prix coups de pouce.

Parmi eux, six designers textiles ont attiré notre attention.

Maud Escudier

Diplômée de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ARBA-ESA), la designer s’est engagée à réfléchir aux conséquences des cultures intensives de nos fibres textiles. Cette réflexion a donné naissance à la collection Alternatives urticantes, qui propose une alternative à nos fibres textiles, celle de l’ortie himalayenne, actuellement la seule fibre textile utilisée non cultivée et ramassée à l’état sauvage par les communautés népalaises vivant sur l’Himalaya. Ainsi, la collection sensibilise à une alternative possible d’un autre mode d’organisation, afin de protéger les écosystèmes devenant de plus en plus fragiles à cause des cultures agricoles non réfléchies.

Pour sa collection Alternatives urticantes, Maud Escudier a reçu le Prix de la Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles d’une valeur de 2.500€.

instagram.com/maud_ecdr

Maud Brunstein

La lauréate, jeune diplômée de L’ENSAV La Cambre, a présenté Aura comme projet de fin d’étude. Aura déploie une collection de textiles qui jouent avec les perceptions et génèrent des interférences visuelles. À partir de fils issus de surplus de production et d’un panel de techniques artisanales et industrielles, Maud Brunstein crée des matières en maille, ouvertes vers différents champs d’application. Le processus de travail à la fois empirique, intuitif et méticuleux, donne lieu à des effets vibratoires, des couleurs changeantes et souvent indéfinissables, créant un univers presque magique de l’ordre de l’immatériel.

Pour Aura, Maud Brunstein a reçu le Prix de l’Enseignement supérieur artistique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, d’une valeur de 2.750€.

instagram.com/maudbrunstein

Carla Herrig

La lauréate issue de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ARBA-ESA) est spécialisée en knitting design.

Récompensée pour son projet FLUX, elle propose une approche contemporaine de la construction du vêtement, qui combine à la fois artisanat traditionnel et techniques modernes. Carla Herrig se concentre sur la technique du tricot à maille en attente, qui permet de travailler directement en volume. Ainsi, elle a pu travailler avec la même intensité à la fois sur le volume du corps dans le tricot que sur le volume du tricot lui-même. Cette technique lui a permis de tricoter des objets en une seule pièce, ce qui n’est généralement connu que dans l’industrie.

Pour FLUX, Carla Herrig a  reçu le Prix de la Loterie Nationale d’une valeur de 2.750 €.

Océane Satalino

Spécialisée en knitting design, la créatrice Diplômée de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles (ARBA-ESA) a été récompensée pour son travail qu’elle a intitulé L’invitation, un sujet à la fois personnel et universel : celui du deuil. Considérant que le deuil est devenu un sujet tabou dans notre société, la créatrice souhaite inviter les personnes qui en souffrent à libérer la parole. Dans la vidéo qu’elle a présenté à son jury de fin d’année, des corps enveloppés de ses tricots communiquent leurs émotions à travers des gestes, pour finalement s’entrechoquer et remarquer la présence de l’autre et sa souffrance.

Pour L’invitation, Océane Satalino a reçu le Prix Maison du Design (Mons) consistant en un accompagnement de groupe au développement de son projet, l’intégration à la boutique des créateurs et la promotion sur les réseaux.

instagram.com/_satalino_

Sarah Carestia

Cette lauréate issue de L’ENSAV La Cambre a été récompensée pour son projet Entre Voir. Par ce travail, Sarah Carestia questionne l’impact du textile dans l’espace en exploitant ses propriétés souples et poreuses. Elle tisse des parois souples qui permettent de moduler et d’agencer des espaces habités. Constituées de différentes densités de fils, de vides et de pleins, les surfaces tissées varient selon la lumière et le point de vue, leur permettant de filtrer, tamiser, ou au contraire révéler, cadrer et pointer. Il en résulte des surfaces tissées qui permettent à la fois de segmenter l’espace tout en soulignant les caractéristiques poreuses que la designer décide de leur donner.

Pour Entre Voi, la lauréate a reçu le Prix WBDM – Wallonie Bruxelles Design & Mode (Bruxelles) consistant en une mise en lumière de son travail sur leur site et leurs réseaux sociaux. Et selon les besoins de l’artiste, un coup de pouce pour développer ses contacts et ses connaissances à l’international.

Margot Danloy

La lauréate diplômée de L’ENSAV La Cambre a présenté son travail Landscaping fold. Elle a choisi de travailler sur le pli qui devient strate, considérant cette dernière comme élément structurant de la matière. Margot Danloy a exploré les questions de relief et de structure provoqués par les tensions présentes dans la matière. En textile, la mise en tension est un aspect important et elle est présente dans toutes les techniques de création de matière. Inspirée par l’énergie et la sensibilité des paysages naturels, la créatrice a voulu traduire cela par la création de matière et l’utilisation de techniques textiles.

Pour « Landscaping fold », Margot Danloy a reçu le Prix Fondation Mons 2025 (vote du public) consistant en une exposition dans une vitrine du centre-ville de Mons.

instagram.com/margotdanloy


Pour être tenu·e au courant de l’actualité de ce prix, nous vous conseillons de vous abonner à la newsletter de BeCraft.


Article rédigé par Manon Dainotti,
avec le soutien du Fonds européen de développement régional.

Articles liés

© Elisa Maudoux – Projet en cours

En 2024, les portes du Texlab Liège sont ouvertes aux projets textiles provenant de Bruxelles !

Wallonie : une indemnité de soumission pour les marchés publics !

Une journée type aux côtés de Richard Lecomte, notre conseiller en entreprise