Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Un nouveau duo à la présidence du BEDA pour renforcer l’écosystème européen et soutenir un mouvement positif pour le design

Le BEDA ou Bureau Européen des Associations du Design porte la voix des designers et organismes de promotion du design auprès des autorités européennes. En tant que membre, Wallonie Design puise dans les échanges générés entre pairs des exemples à grande échelle qui renforcent notre conviction et nous aident à la soutenir auprès des entreprises et des pouvoirs publics. C’est dire si le tout récent changement de leadership du BEDA est stratégique pour notre action !


Depuis fin mai, Christina Melander, l’un des chevilles ouvrières de la Danish Design Ladder (une référence que nous citons très régulièrement), est devenue Vice-Présidente du BEDA. Elle succède ainsi à Isabelle Vérilhac (Cité du Design de Saint-Etienne) qui elle-même assure à présent la Présidence, à la suite de Päivi Tahkokallio (Ornamo Art and Design Finland).

« C’est un leadership fort qui s’installe à la tête de la promotion du design au niveau européen. J’espère que la Wallonie pourra s’en inspirer car les valeurs qu’Isabelle et Christina défendent sont le cœur des challenges de notre région ! », Clio Brzakala, Directrice de Wallonie Design.

Nous sommes heureux de voir arriver ce nouveau duo qui se distingue par son expérience en matière de promotion du design auprès des entreprises, des pouvoirs publics et dans l’enseignement, face à des challenges de société ou encore en lien avec le défi de la durabilité.

 « Le design n’a jamais été aussi haut à l’ordre du jour de nombreux pays et régions du monde, en particulier en Europe. Nous constatons que même en dehors de la communauté du design, on comprend de mieux en mieux que le design est l’approche qui permet de résoudre les grands défis auxquels nous sommes confrontés, comme la crise climatique. Et l’initiative New European Bauhaus de la Commission européenne en est une preuve évidente.

Il s’agit à présent de positionner le design au cœur de la résolution de problèmes, non seulement dans le domaine des industries créatives, mais aussi en tant que catalyseur de l’innovation dans tous les secteurs et industries », Christina Melander, Vice-Présidente du BEDA.

Pour parvenir à cet objectif, BEDA entend employer les méthodes des designers et co-construire le contenu de ses actions.

« Nous voulons inclure nos membres et leurs réseaux dans une dynamique participative, afin de créer un lien fort entre nos actions auprès des pouvoirs publics. Ce mode de fonctionnement inclusif me tient à cœur. Il est une des forces indéniables du design », Isabelle Vérilhac, Présidente du BEDA.

Gageons que cette expertise fine et ces pratiques renouvelées seront plus qu’utiles pour les deux ans à venir !

Article rédigé par Cyrielle Doutrewe,
avec le soutien du Fonds européen de développement régional.

Articles liés

Nouveau site pour le Texlab !

Mémorandum 2024

Think Design #2 : un nouveau recueil