Télécharger l’article en pdfimage_pdf

30.01

 

En janvier dernier, la prestigieuse cérémonie des Henry van de Velde Awards se tenait au Bozar à Bruxelles. Dix projets flamands ont été récompensés et Wallonie Design a eu l’honneur de participer au comité de sélection des projets.

 

© Fille Roelants

 

Les Henry Van de Velde Awards comptent parmi les récompenses les plus prisées du design en Belgique. Chaque année, Flanders DC met à l’honneur la diversité du design, son impact et sa nécessité en récompensant non seulement les designers, mais aussi les clients made in Belgium. De la communication à l’écodesign en passant par l’efficacité, les prix décernés englobent une multitude de facettes du design. Cette cérémonie renferme donc une dimension esthétique, mais aussi sociétale et économique, à l’image du caractère pluridisciplinaire du design.

Parmi les lauréats, trois ont particulièrement retenu notre attention.

 

 

1. Efficiency Award: la brique Dubio 

L’entreprise familiale Nelissen Bricks s’est associée au designer expérimenté Roel Vandebeek pour la réalisation de la brique Dubio. La particularité de cette brique réside dans ses lignes d’ombres qui créent l’illusion d’avoir deux ou trois briques très fines superposées.

 

©Nelissen Bricks

 

Ce design offre non seulement un éventail d’options créatives visuelles à l’architecte, mais il renferme aussi une dimension écologique non-négligeable:

  1.  une épaisseur plus fine qu’une brique traditionnelle, donnant ainsi lieu à un espace additionnel pour l’isolation ou pour agrandir l’espace à l’intérieur.
  2.  un poids 30% plus léger, diminuant ainsi le coût de transport de 30%.

Si ce projet a retenu notre attention, c’est parce qu’il s’agit d’une innovation à la fois esthétique et durable.

 

2. Communication Award: Musée Plantin-Moretus

Fin septembre 2016, le musée Plantin-Moretus à Anvers, imprimerie historique de la famille Plantin-Moretus, a rouvert ses portes après plusieurs mois de rénovation. Pour cette occasion, le 1er musée sur la liste de l’UNESCO a invité Kastaar, un studio de design graphique notamment connu pour son travail avec du matériel ancien d’imprimerie, à développer la stratégie de communication pour la réouverture du musée.

 

© Kastaar

 

Pour l’occasion, Kastaar a conçu deux vélos mobiles dotés de machines d’imprimerie qui ont sillonné la ville afin de promouvoir le musée. En offrant la possibilité aux passants de s’essayer aux techniques d’impression anciennes, Kastaar a valorisé de manière subtile les métiers de la typographie et du graphisme. Le studio a également créé une série de produits pour la boutique du musée en utilisant du matériel d’impression venant de la collection du musée. C’est pour son originalité ainsi que sa capacité à combiner deux mondes – l’imprimerie digitale et analogue -, que ce projet nous a séduit.

 

3. Ecodesign Award by Ovam : le collectif Post Couture

Nous avons été séduits par le projet de Post-Couture qui propose une alternative au système de production de la mode actuelle. Le collectif part du principe que demain, la production de masse disparaîtra au profit d’un système à la demande, avec des pièces produites en fonction des besoins réels du client.  Cette approche amène à une industrialisation sans surproduction ni de stock, réduisant considérablement les transports et le gaspillage textile. De plus, la marque privilégie des matériaux facilement recyclables tels que le polyester et la laine.

© Matthias Asschauer

Post Couture se décrit comme la première marque à réellement épouser les principes de la troisième révolution industrielle et du Maker Movement, un courant qui s’inscrit dans l’esprit du DIY. Sa productionest donc en phase avec les nouveaux modes de consommation mais aussi les nouvelles technologies puisque leurs collections sont conçues avec des imprimantes 3D et des lasers. Ce qui nous a plu : le schéma de production durable et axé sur l’avenir proposé par Post Couture et son potentiel à servir de modèle pour les designers de demain.

 

 

www.henryvandevelde.be

Auteur: Birgit Stulens

Article rédigé avec le soutien du Fonds européen de développement régional.