Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Trasis x iol Strategic Design : Induire le geste par la simplicité du process

Active dans le secteur de la médecine nucléaire depuis 2004, la biotech Trasis s’est engagée ces dernières années dans l’évolution des produits destinés aux laboratoires et hôpitaux. Un changement devenu une opportunité d’affirmer l’identité de l’entreprise qui, avec ses 240 employés, devient l’une des plus grandes entreprises liégeoises des sciences de la vie.


Trasis développe, assemble et commercialise des équipements et consommables qui contribuent à améliorer la santé et le bien-être, en permettant notamment le diagnostic des cancers et de maladies neurodégénératives. Jusqu’à présent, les produits développés par Trasis étaient destinés à être utilisés à l’intérieur d’enceintes blindées de plomb, conçues pour protéger les manipulateurs des substances radioactives employées pour la synthèse de solutions injectées chez les patients. Implantées dans un environnement industriel, ces équipements sont à l’abri des regards. Depuis quelques années toutefois, Trasis développe une nouvelle classe de produits qui se rapprochent plus du patient puisqu’ils sont destinés à répondre aux besoins des hôpitaux, en particulier, des départements de médecine nucléaire : désormais plus visibles, ces produits voient également des concurrents prendre place à leurs côtés. Une réalité qui a révolutionné les enjeux et changé de facto la préoccupation de l’entreprise pour son design produit et son ergonomie, éléments essentiels de distinction.

Fonctionnalité et sécurité, enrobées de douceur

Pour la conception de l’enveloppe extérieure du QC1, son nouveau dispositif compact et intégré de contrôle qualité, l’entreprise a donc fait appel à iol Strategic Design. Entre les deux, un feeling positif s’est tout de suite installé et a permis une confiance réciproque. « Simplicité, fonctionnalité, sécurité et modernité : voilà ce que nous attendions de la part d’iol. Sur base d’une liste de critères techniques, ergonomiques et environnementaux, nous voulions un visuel plus moderne qui puisse attirer l’œil. Mais aussi la confirmation d’une identité visuelle déjà présente dans un autre produit en développement, avec la même équipe », explique Xavier Franci, Project R&D manager chez Trasis. « Au-delà des fonctionnalités et des performances, un beau produit, c’est comme un bel objet : ça participe à la fierté de l’équipe de développement. »
Du côté des designers, pas question de sortir du cadre : « L’apport du designer est d’optimaliser et de simplifier le produit, de le rendre lisible et de tendre vers une identité visuelle claire », commente François Royen, Product designer et Administrateur délégué chez iol. En ce qui concerne le QC1, il ne s’agissait pas de révolutionner l’objet mais, avant tout, de tenir compte des contraintes et des latitudes, de comprendre à quel moment il était judicieux d’intervenir sur le produit. « Il fallait rester compact dans le capotage du produit sans modifier son assemblage. On est parvenu à proposer cinq ou six concepts 3D différents pour créer le débat. La matière choisie apporte de la simplicité et de la douceur à un produit purement fonctionnel et technologique, aussi afin de rassurer ses utilisateurs », explique François Royen.

« Simplicité, fonctionnalité, sécurité et modernité : voilà ce que nous attendions de la part d’iol. Mais aussi la confirmation d’une identité visuelle. »
— Xavier Franchi, Project R&D manager – Trasis

Un impact considérable pour quelques pourcents du budget

À l’identité visuelle de la gamme participe également un apport ergonomique, non négligeable d’un point de vue commercial : la familiarité avec la machine joue en effet un rôle clé auprès de leurs clients utilisateurs, en ce compris sur catalogue. En se différenciant par le design, l’équipementier ne s’arrête pas à l’aspect purement fonctionnel d’une machine technologique ; il va plus loin et prend de l’avance. Cet apport extérieur – qui dans le cas du QC1 ne représente que quelques pourcents du budget final – a un impact significatif sur le succès du produit.

« La matière choisie apporte de la simplicité et de la douceur à un produit purement fonctionnel et technologique, afin aussi de rassurer ses utilisateurs. »
— François Royen, Product designer et Administrateur délégué – iol Strategic Design

Fiche infos

Projet : Développement d’une identité de gamme et conception ergonomique d’équipements de diagnostic en laboratoire

EntrepriseTrasis SA
Administrateur déléguéGauthier Philippart
Secteur d’activitésRadiopharmacie
Produits typesÉquipements de production et de contrôle qualité pour la médecine nucléaire
Date de création2004
Localité (siège)Ans (Liège)
Nombre d’emplois240
Chiffre d’affaires50M€
% exportations>90 %
Site webwww.trasis.com
Designer industrieliol Strategic Design (Liège)
www.iol.be

Cet article fait partie du recueil Think Design, développé par Wallonie Design et Agoria : cliquez ici pour en savoir plus


Photos : © Trasis

Article rédigé par Wallonie Design et Company Writers,
avec le soutien du Fonds européen de développement régional.

 

Articles liés

Automation & Robotics, leader mondial, recourt depuis 2010 au design et se démarque !

JOA : un univers tout en courbes

Mobitec : l’alliance réussie entre qualité et quantité