Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

René Branders et le design : de consommateur à administrateur

Cela fait quatre ans maintenant que René Branders siège au conseil d’administration de Wallonie Design. Ce 1er avril, il devenait le nouveau président de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB). Nous avons voulu partager avec notre réseau son point de vue aux multiples facettes (entrepreneur, administrateur, président de la FEB, ancien président d’Agoria…) sur le design et sur le rôle de Wallonie Design.



C’est en 1988 que René Branders a repris le flambeau de l’entreprise familiale, FIB Belgium, après y avoir été ingénieur. A la tête d’une entreprise (60 emplois, dont 45 actifs sur le site de Tubize) dont les équipements industriels sont installés dans le monde entier, il est également Président de Belgian Chamber et Président d’Agoria (jusqu’en mai 2023).
Cette année, il a pris la présidence de la Fédération des Entreprises de Belgique, une organisation patronale belge qui représente 50.000 entreprises, de toutes tailles et de tous secteurs. Elle a pour mission de défendre les intérêts des entreprises auprès des autorités politiques et économiques, de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation, et de favoriser le développement économique du pays.

 

 

Comment avez-vous connu Wallonie Design et pourquoi vous y êtes-vous impliqué en tant qu’administrateur ?

Alors que je rencontrais un problème de propriété intellectuelle pour mes fours thermiques au niveau de la distribution mondiale chez FIB Belgium, je me suis tourné vers Wallonie Design (rencontré en 2009 lors de la soirée Gazelles Trends Tendance organisée avec la CCI Brabant wallon). Sa directrice, Clio Brzakala, m’a alors conseillé de recourir aux services de designers. Cela a permis à FIB Belgium d’initier une première collaboration avec une agence de design industriel, avec succès. Après cette première collaboration, j’ai réalisé les effets concrets du design, ses applications en entreprise et le rôle de Wallonie Design, comme trait d’union entreprise-designer. Étant convaincu par ma propre expérience, j’ai voulu m’impliquer dans la structure et la stratégie de Wallonie Design. Depuis, j’essaie d’apporter ma vision entrepreneuriale, ma connaissance du réseau et je contribue aux débats avec les autres administrateurs et administratrices.

 

Pourquoi recourir au design est-il primordial ?

Les ingénieurs – dont je fais moi-même partie – sont plutôt centrés sur la performance technique et technologique. Je pense qu’ils doivent travailler en complémentarité avec les designers, dont l’approche centrée usager est un moteur d’innovation sous-exploité. De plus, les designers ont cette belle capacité à anticiper l’évolution de la société, de ses normes… On devrait mieux considérer leur rôle au sein de la stratégie des entreprises. Selon moi, lorsque des designers siégeront dans les conseils d’administration des PME, comme c’est le cas chez Apple ou, plus proche de nous, chez Stûv, les entreprises seront plus à même de faire face aux défis de demain. J’ai d’ailleurs hâte de découvrir les interventions des différents experts, entreprises, designers et ingénieurs invités à l’événement “Prospective & Design” (plus d’infos) en juin pour voir de quoi l’avenir sera fait et me challenger en tant que CEO.

 

Pour quelles raisons siégez-vous chez Wallonie Design, en plus de vos autres casquettes importantes ?

Je suis convaincu qu’il faut un organisme de référence pour le design, apte à conseiller les décideurs, à être fort… De plus, la Wallonie est confrontée à de nombreux défis, dont le besoin de réindustrialiser et d’accroitre la valeur ajoutée des produits et services. Wallonie Design a clairement un rôle à jouer pour aider les entreprises dans cette optique. D’ailleurs, j’invite tout entrepreneur wallon à contacter Wallonie Design pour explorer ensemble ce que le design pourrait apporter à son entreprise (plus d’infos).

 

Quels sont les défis à venir ?

Wallonie Design est avant tout un opérateur de terrain, qui est également au service d’autres opérateurs wallons. Partie prenante d’une grande réforme dite « de l’animation économique », le défi est de poursuivre le développement de services novateurs et de qualité, tout en s’inscrivant dans cette nouvelle dynamique, pilotée par Wallonie Entreprendre.
Et, en tant que nouveau président de la FEB, je suis convaincu à l’échelle nationale que les trois opérateurs régionaux (Flanders DC, MAD Bruxelles et Wallonie Design) doivent collaborer et poursuivre leur positionnement en matière d’économie circulaire et de digitalisation. Il est important que le design soit compris pour ses apports certains à l’innovation, l’internationalisation et l’anticipation.

 


Photo de couverture : René Branders, administrateur de Wallonie Design, en compagnie de Clio Brzakala, directrice, lors d’une soirée de la CCI Liège-Verviers-Namur © Marie Dumont – Twenty2

 

Article rédigé par Cécilia Rigaux,
avec le soutien du
Fonds européen de développement régional.

 

 

 

 

 

 

Articles liés

La parole aux designers wallons établis au-delà de nos frontières : Quentin de Coster

La parole aux designers wallon·nes établi·es au-delà de nos frontières : Pierre Leclercq

Joan Bebronne, fondatrice de la marque Mademoiselle Jo